Rechercher

La suprématie de Suez ébranlée de son piédestal

Décidément le Covid-19 n'aura pas fini de chambouler le transport maritime. Après l'industrie de la croisière et le trafic transmanche entre autres, c'est maintenant les porte-conteneurs, notamment ceux de la CMA CGM qui font parler d'eux. En effet, avec le prix du baril de pétrole atteignant des records de bassesse durant la crise du Coronavirus, certains armateurs en profitent pour rallonger les voyages de leurs navires entre l'Europe et l'Asie en leur faisant ainsi éviter le coût monstrueux du Canal de Suez. C'est ainsi que les CMA CGM Chile et Alexander Van Humbodlt ont passé le Cap de Bonne Espérance lors de leur transit entre la Chine et l'Europe du Nord. Ce trajet, représentant plusieurs milliers de miles nautiques supplémentaires soit environ dix jours de navigation, met en évidence la problématique du prix très élevé du passage du Canal de Suez, ce qui devrait surement pousser les autorités Égyptiennes à revoir rapidement leur politique tarifaire.

Les navires de la CMA CGM placés sur l'axe Europe-Asie empruntent habituellement le canal de Suez. Le voyage entre Singapour et Le Havre dure en moyenne 23 jours contre 33 en passant par le Cap de Bonne Espérance.


CMA CGM Chile

CMA CGM Alexander Van Humboldt

116 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout