Rechercher

Le Varzuga a quitté Le Havre, retour sur son Histoire

L’ancien pétrolier finlandais mis en service dans les années 70 et battant pavillon russe depuis 2003 était en route, en ce début du mois de mai 2021, pour la Turquie, plus précisément Aliaga afin d’y être démoli. Remorqué par le remorqueur Panaméen Christos XXIV datant de 1971, il rompu malheureusement sa remorque lors d’un coup de vent dans la Manche. Récupérés par l’Abeille Liberté, la coque vide ainsi que le remorqueur furent amenés au Havre afin d’y trouver refuge. Placé sous saisie judiciaire au Havre le temps de régulariser la situation, il quitta finalement le port normand ce jeudi 8 juillet 2021, remorqué par la V.B Gascogne à destination de Brest pour y être enfin déconstruit. Le Christos XXIV a quant à lui quitté Le Havre le 15 juin dernier pour rejoindre les Canaries.


Que sait-on de ce navire ?


Ce n’est pas un navire comme les autres que le mauvais temps nous a emmené au Havre, mais bien un bâtiment chargé d’histoire. Construit à Rendsburg près de Kiel en Allemagne de l’Ouest, il est mis en service en 1977 sous le nom de Uikku afin d’etre exploité sous pavillon Finlandais par la Finnish Oil and Petroleum Products Company. Il navigua à plein temps en Mer Baltique jusqu’aux années 90. En effet, en 1993 il fut affrété par la Primorsk Shipping Company pour leur tout nouveau service le Arctic Shipping Service visant à transporter des produits pétroliers dans l’Océan Arctique. Il navigua donc au fil des saisons entre la Baltique et le grand nord Arctique et devint même en 1997 le premier navire non Soviétique à emprunter entièrement la route du nord est. Il y retourna en 1998, accompagné du brise-glace nucléaire russe Rossiya, dans le cadre du projet Arctic Demonstration and Exploraty Voyage mené par les pays de l’Union Européenne afin d’étudier la faisabilité d’une route maritime par le grand nord.

En 2003 il fut vendu avec un de ses jumeaux à la Murmansk Shipping Company et renommé Varzuga (son jumeau lui sera renommé Indiga). Sous gestion russe le Varzuga eu beaucoup d’incidents, des collisions avec d’autres navires, des avaries de barres ou de moteurs, ce qui remonta même jusqu’au parlement finlandais qui reprocha à la compagnie l’exploitant avant sa vente de se débarrasser facilement de navires en mauvais état qui allaient tout de même continuer à transporter des produits pétroliers par conditions très difficiles alors que les réglementations étaient encore très légères ! En 2021 la compagnie russe JSC Bunker qui l’exploitait depuis 2019 finit par le vendre à la casse.

En quelques chiffres le Varzuga c’est 164m de long, 22m de large, 11 290GT, 8 cargos tanks de 16 215m3 chacune chargées à 98% et une coque glace 1A Super.



186 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout