Corse

Commandé en 1983 aux chantiers Dubigeon de Nantes, le Corse montre la volonté de la SNCM de disposer de gros porteurs de jour sur les lignes courtes desservant la Corse, c'est à dire au départ de Nice, et plus tard Livourne. Il est avec son navire jumeau l'Esterel sorti deux ans plus tôt, capable de transporter 2300 passagers à la vitesse de 24.5 nœuds. Désarmés l'hiver, ou bien exploités sur les lignes Marseille/Sète/Alméria >Algérie, ils y sont affectés à titre principal à l'arrivée des Navires à Grande Vitesse NGV en 1996. Si l'Esterel est vendu à la compagnie marocaine FerryMaroc (puis Comanav) en 1997, le Corse retrouvera peu à peu les lignes de Nice ainsi que Toulon, jusqu'à sa réaffectation complète en 2011. La réglementation sur la flottabilité des navires le conduit à se faire affublé de sponsons sur ses flancs en 2002. Il fut définitivement désarmé à la fin de la saison 2014, et vendu en 2016 (il n'aura pas été repris par Corsica Linea). Complètement réaménagé en Grèce pour le compte de Karaneh Lines, il est revendu en 2019 pour être affecté sur les lignes entre le Qatar et l'Iran, mais ne navigue pas à ce jour...

Voici un échantillon de ce que le Corse savait faire de mieux : des liaisons courtes de jour au départ de Nice. On remarque son intérieur fonctionnel inspiré de la SNCF. La suite du reportage se déroule à bord de la pilotine de l'Ile Rousse, les dernières photos le montrent désarmé à Marseille.

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/24

Nous pouvons le voir ici désarmé à Marseille, ainsi qu'à Calvi lors d'un des derniers touchers de le compagnie dans la capitale de Balagne

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/13

Le Corse en 2004

corse.jpg