Les goélettes Tahitiennes 

La Tiare Taporo(86x60).jpg

Habitant un ensemble d'archipels logés en plein milieu du Pacifique Sud : la Polynésie Française, les polynésiens et ce depuis la découverte des iles par les européens dans les années 1760, ont toujours été considérés comme d'extraordinaires marins. Alors qu'ils se déplaçaient principalement en pirogue (simple ou double coque) entres les différentes iles, ce sont les européens nouvellement arrivés avec l'aide des polynésiens qui mirent en place les premières goélettes. Equipées de voiles, plus robustes et plus grosses, elles remplacent très rapidement les pirogues et deviennent incontournables à la vie des archipels puisque la très grande majorité du commerce se fait par voie maritime. 

De nos jours, les moteurs thermiques ont remplacé les voiles mais les goélettes continuent encore de ravitailler les iles les plus reculées. 

En Polynésie Française, seul Papeete, ville située sur l'ile de Tahiti, possède un port international équipé d'un terminal pour les conteneurs, un pour le vrac solide et un pour le vrac liquide (produits pétroliers). C'est ici qu'arrive toutes les marchandises venant de l'étranger. Concernant le conteneur, de nombreuses lignes régulières sont desservies par des navires venant directement d'Europe.  Une fois arrivées sur place les marchandises sont dispatchées entres celles restant à Tahiti et celles destinées aux autres archipels. Les marchandises vouées au départ sont alors chargées sur des goélettes classiques effectuant des rotations ou alors sur l'Aranui V.  Les rotations desservent notamment certaines petites iles uniquement dédiées aux hôtels.

IMG_7443.HEIC

Le Nordpacific effecutant des liaisons Europe-Australie via les Etats Unis, le Canal de Panama, Tahiti et la Nouvelle Calédonie.

DSC_0034.JPG

Une goélette n'emportant que du fret

DSC_0030.JPG

L'Aranui V

Fondée dans les années 1980, la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime (CPTM) exploite des cargo mixtes basés sur le système des goélettes traditionnelles mais pouvant également emporter des passagers pour des croisières ou alors pour des déplacements entres les iles. Leur actuel navire, l'Aranui V naviguant depuis 2015, peut embarquer 295 passagers et 1700 tonnes de fret. Au départ de Papeete, l'Aranui V dessert l'archipel des Marquises tout au nord de la Polynésie via l'archipel de Tuamotu avant de revenir au sud sur Bora Bora puis Tahiti. Alors qu'une croisière de 15j se négocie à 3500€ minimum par passagers, la CPTM à annoncer la construction d'un second navire qui sera lui dédié qu'aux croisières.

c21a726b0409e99ed18b3e2e153e4363.gif

La Polynésie Française

IMG_6004.jpg

L'ile de Moorea face au port de Papeete

DSC_0016.JPG
DSC_0018.JPG

Bien loin des goélettes traditionnelles, ces deux ferries rapides assurent des liaisons quotidiennes entre Tahiti et l'ile de Moorea située à 15 minutes de navigation. S'inscrivant dans une délégation de service publique, trois opérateurs assurent les rotations, pour les touristes et les locaux !