Groupe Grimaldi, une épopée familiale

Grimaldi Group est une entreprise familiale italienne, l’une des plus importantes compagnies maritimes au monde. Avec ses nombreux ferries, rouliers et voituriers, la compagnie s’est imposée dans toute l’Europe et au-delà. Le groupe en tant que tel est défini dès 1947 mais famille est présente sur les flots depuis 1348, elle y a d’ailleurs fait fortune, et n’a cessé de grossir depuis. L’entreprise se spécialise dans le roulier et la ligne de voituriers à coque jaune) entre l’Italie et le Royaume-Uni, encore active aujourd’hui, remporte un succès immédiat, à l’heure où le marché automobile connaît son âge d’or, avec des exportation en plein essor. L’entreprise innove dans la polyvalence avec les ConRo. C’est l’alliance d’un porte conteneur, sur la moitié avant du navire, et d’un roulier classique. Cela permet d’utiliser la pontée d’un RoRo, généralement inoccupée sur un transporteur de voitures neuves, car, évidemment, les embruns ne sont pas les meilleurs amis d’une magnifique berline italienne toute options flambant neuve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parallèlement, la compagnie crée des activités de cabotage entre différentes régions de l’Italie, pour le transport du fret roulant. La compagnie développe alors un maillage avec ses Eurocargo et ses Eurostar, entre toute l’Europe (coque bleue) En 1990, Aldo Grimaldi, veut totalement moderniser le trafic italien passager, jusque là assuré par la compagnie publique italienne Tirrenia di Navigazione, ainsi que ses filiales par secteur (saremar par exemple). Il fait commander des gros ferries assez luxueux capables de désenclaver certains régions, par le mouvement de populations, et aussi le tourisme. Ces navires sont regroupés sur une entité tacite, Grandi Navi Veloci. Les navires n’ont aucune marque commerciale sur la coque. Puis la marque Grimaldi Lines apparaîtra sur leur coque, à partir de 1995. Grandi Navi Veloci devient une marque à part entière en 2008, forte de plusieurs compagnie, et s’émancipe de plus en plus du groupe Grimaldi. En 2011, cette filiale est revendue au groupe Aponte, autrement dit à MSC.

 

Aussi, Grimaldi se lance fin 1997 dans l’activité à passagers sous son propre nom, pour des liaisons externes à l’Italie, notamment Malte, et l’Espagne. Les navires sont alors commercialisés sous le nom de Grimaldi Ferries, qui est en fait le nom raccourci de la filiale Grimaldi Ferry Prestige. Puis progressivement la marque devient Grimaldi Lines, comme pour le reste de la flotte. Grimaldi Ferry Prestige est dissout en 2007.

 

 

 

 

 

Grimaldi Lines division ferries s’appuie sur d’autres compagnies pour se développer. Ainsi un accord est trouvé avec Suardiaz pour des lignes entre l’Espagne et l’Italie centrale, vers 2008.  Plus tôt encore, vers 2005, la compagnie s’allie à Louis Dreyfus, plus particulièrement LD Lines, pour des liaisons entre Toulon et Rome (Civitavecchia), puis Rome>Bastia, et enfin Rome >Porto Vecchio. La nouvelle entité se nomme GLDlines. Puis peu de temps après, le contrat est réitéré avec un autre navire pour développer ce que la compagnie appelle les Autoroutes de la Mer. La nouvelle route est créée entre St Nazaire (Montoir de Bretagne exactement) et Gijón en Espagne. L’idée est la même qu’entre Toulon et Rome : éviter aux chauffeurs de poids-lourd de traverser les Pyrénées  ou les Alpes et ainsi, atteindre leur destination plus rapidement, plus facilement, et avec beaucoup moins de fatigue. De plus, le trajet du Dimanche leur permettait alors d’avancer tout en gagnant des temps de repos, ce qui était une formidable aubaine. En Atlantique, l’entreprise prend le nom de GLDAtlantique. A l’inverse de sa consœur de Méditerranée ou de l’alliance avec Suardiaz, la liaison sera effective en Atlantique jusqu’en automne 2014, la fin de LD Lines précipitant malheureusement l’arrêt de l’Autoroute de la Mer.

 

 

 

 

 

L’entreprise au cours de son existence se diversifia en rachetant d’autres compagnies de rouliers et de ferries, pour s’étendre notamment en Baltique, et en Grèce. Finnlines et Minoan Lines en ont fait les frais, et sont aujourd’hui dans le giron du géant italien. Aujourd’hui la compagnie est donc divisée en plusieurs pôles :

 

- Voituriers, les énormes rouliers jaunes et blancs qui traversent les pays, et qui transportent également des conteneurs pour les ConRo, mais également l’entreprise ACL qui œuvre en atlantique Nord (Atlantic Container Line).

 

-Roulier de fret non accompagné : Grimaldi Lines, rouliers bleus, et Finnlines en Baltique

 

-Ferries, avec Grimaldi en Méditerranée occidentale, Minoan entre l’Italie et la Grèce, ou bien la Grèce continentale, et Finnlines en Baltique.

DSC_0125.JPG
IMG_2455.JPG
DSC_0252 (2).JPG
DSC_0301.JPG
IMG_3036.JPG
Genes 19.JPG