Hyundai Merchant Marine

Présente dans le monde maritime depuis la fin des années 70, la compagnie Sud-Coréenne Hyundai Merchant Marine (HMM) dont le siège est à Séoul, est rapidement passée au premier plan du transport maritime conteneurisé avec la réception en 2020 de ses mégas porte-conteneurs qui sont, en janvier 2021, les plus gros du monde. Encore 11ème armateur mondial en 2016, HMM est passé grâce à la réception de 12 porte-conteneurs de 23 000 EVP en 2020, à la 8ème position, talonnant le Taiwanais Evergreen. Mais les années n'ont pas toujours été aussi clémentes avec la compagnie asiatique. Avant 2010, HMM n'était qu'une petite compagnie n'exploitant que de petits navires. Elle commencera à réellement s'expandre dans le domaine du conteneurs à partir de 2011 en recevant des navires de plus en plus gros. Elle rejoindra par la suite l'alliance G6 composée de quelques compagnies asiatiques ainsi qu'APL et Hapag Llyod. En 2016 l'alliance G6 éclate et parallèlement la seconde compagnie Coréenne Hanjin shipping dépose le bilan.  Pour ne pas finir comme sa compatriote HMM, qui est alors en difficulté financière, se voit rebondir au sein de l'alliance 2M (Maersk - MSC) pour une durée de 4 ans mais n'obtiendra des deux leaders que des accords secondaires. 2020 sera donc l'année du renouveau puisqu'après après avoir quittée 2M en avril, la compagnie Sud-Coréenne a rejoint pour 10 ans minimum THE Alliance (ONE, Hapag Llyod, Yang Ming) qui lui garantit d'avoir un rôle central au sein de l'alliance maritime. De plus, après la réception en fin d'année de son douxième méga porte -conteneurs de 23 000 boites, HMM s'est vue accroitre ses capcitées de transport lui offrant la 8ème place des armateurs conteneurisés. 

HMM Algeciras Class

En 2018 l'état Coréen relance Hyundai Merchant Marine en lui offrant un gros soutient financier qui permet à HMM de commander douze navires de 23000 EVP livrables en 2020 pour le trade Europe - Asie ainsi que huit de 15000 EVP livrables en 2021 et qui seront positionnés entre l'Europe et la cote Atlantique Américaine. 

Afin de pouvoir livrer tous ces mastodontes sur une durée relativement courte (les douze Algeciras Class ont été livrés en l'espace de six mois), deux chantiers ont été mis a contribution, Daewoo Shipbuilding et Samsung Heavy Industries. De mêmes tailles, 400m de long et 61m de large, les deux séries de navires comportent néanmoins quelques différences : un château différent ainsi qu'une capacité qui diffère.

Avec une capacité de 23 964 EVP, ce sont les sept navires construits à Daewoo qui sont, sur le papier, les plus gros (HMM Algeciras, Copenhagen, Dublin, Gdansk, Hamburg, Helsinki, Le Havre).

Avec un château plus cubique, les cinq bateaux de Samsung Heavy Industries ont une capacité de 23 820 EVP (HMM Oslo, Rotterdam, Southampton, Stockholm, St Petersburg).

Le reste de la flotte

Présente sur toutes les mers du globe, la flotte HMM est constituée de 122 navires en propres ou affrétés, de toutes tailles de 3000 à 23000 EVP.

Le Hyundai Ambition fait partie des nombreux porte-conteneurs avec château avant pouvant embarquer entre 13000 et 15000 EVP.

Lors de son passage au sein de l'alliance 2M, une partie des navires de l'armement Coréen ont été affrétés à Maersk et à MSC. Ici le Maersk Exeter dont on devine encore l'ancien nom Hyundai sur la coque. Depuis avril 2020 les navires réintègrent la flotte HMM et le Maersk Exeter navigue désormais sous le nom de Hyundai Speed.

IMG_7007.JPG
IMG_2234.JPG

Après quelques années difficiles HMM a su rebondir contrairement à sa compatriote Hanjin qui se déclara en faillite en 2016 et dont les navires ont été redispatchés dans le monde.