top of page

Mariella et Olympia

Dans les années 80 une guerre fait rage en Baltique nord entres deux consortiums exploitant deux compagnies reliant la Suède à la Finlande. Viking Line et Silja Line se livrent une véritable bataille commerciale sur la ligne Stockholm - Helsinki qui voit son succès grandir d'années en années augmentant fortement son affluence. Pour attirer le maximum de clients les deux compagnies ne misent pas sur la vitesse mais sur le confort et le luxe de somptueux ferries construits à l'image de petits paquebots. C'est ainsi que Viking Line recevra en 1985 et 1986 deux ferries, les plus gros du monde à leur mise en service, les Mariella et Olympia.

Mariella

1Mis en service en mai 1985, l'histoire du Mariella ne sera pas marquée par de nombreux changements puisqu'il naviguera entre Stockholm et Helsinki de sa mise en service en 1985 jusqu'en 2020. En septembre 1994 le Mariella sera le premier navire à arriver sur les lieux du naufrage de l'Estonia récupérant ainsi une cinquantaine de rescapés à son bord. En 1999 une escale sur l'ile de Mariehamn sera ajoutée entre les deux capitales afin que la compagnie puisse bénéficier du régime spécial de taxation de l'ile et ainsi maintenir les boutiques "tax free" à bord des navires. En 2020 suite à la pandémie de Covid19 le Mariella sera retiré de sa ligne historique et mis en vente. Après plusieurs rumeurs il sera finalement racheté en 2021 par Corsica Ferries et renommé Mega Regina pour la desserte de la Corse et de la Sardaigne depuis la France et l'Italie. 

Le Mega Regina naviguant entre Toulon et Bastia.

Olympia

Le second ferry, mis en service en 1986 sous le nom d'Olympia aura une carrière plus atypique. Alors qu'il vient tout juste d'entamer sa carrière au sein de Viking Line, la compagnie concurrente Silja Line annonce la commande de deux méga-ferries qui seront livrables au début des années 1990, les Silja Symphony et Silja Serenade. Afin d'y répondre, Viking Line commanda dans la foulée l'Europa qui devait concurrencer ces deux navires et remplacer le nouvel Olympia. En 1992 l'Olympia est affrété à P&O Ferries alors que la compagnie finlandaise connait certaines difficultés financières qui la feront renoncer à l'Europa qui sera finalement terminé et livré sous le nom de... Silja Europa.

DSC_0834.JPG

Le Silja Europa sera jusqu'en 2004 le plus gros ferry du monde.

Suite aux difficultés que rencontrent la compagnie, l'Olympia sera finalement vendu aux enchères en 1993 à Irish Continental Group qui poursuivra l'affrètement auprès de P&O Ferries jusqu'en 2010. Le navire sera renommé pour la compagnie anglaise Pride of Bilbao pour les lignes Portsmouth - Bilbao et Portsmouth - Cherbourg (occasionnellement). La ligne  commença à prendre du plomb dans l'aile à partir de 2006 avec l'arrivée du jeune du Pont Aven de la Brittany Ferries entre Portsmouth et Santander, garantissant aux clients anglais une traversée plus courte et sur un navire plus récent que le Pride of Bilbao. L'arrivée du Cap Finistère en 2010 terminera d'achever les espoirs de P&O sur la ligne espagnole en plaçant Bilbao à 24h de navigation de Portsmouth alors que le Pride of Bilbao mettait deux nuits pour faire la traversée.

Le Pride of Bilbao à Portsmouth.

En 2010 Irish Continental Group se sépara donc de l'ex Olympia qui retournera finalement en Mer Baltique puisqu'il sera racheté par la jeune compagnie russe St. Peter Line et renommé Princess Anastasia afin de naviguer sur une boucle entre St Petersbourg, Helsinki, Stockholm et Tallinn. En 2017, St. Peter Line sera rachetée par la compagnie italienne Moby qui démocratisera les traversées en Russie auprès du grand public. Suite à la pandémie de Covid19 les lignes russes furent suspendues et ne rouvriront finalement jamais. Le Princess Anastasia errera pendant plus d'un an du coté de Mourmansk au nord de la Russie avant d'être transféré en 2022 au sein de la compagnie mère et renommé Moby Orli pour les lignes méditerranéennes.