Napoléon BONAPARTE

Quel navire que le Napoléon Bonaparte ! Lancé en 1996 par les chantiers de l'Atlantique pour le compte de la SNCM, il est remarquable à plus d'un titre. Sa hauteur (l'équivalent du premier étage de la tour Eiffel) frappe en premier. Il abrite un intérieur très luxueux résolument tourné vers l'extérieur, le faisant surnommé le navire lumière. Il est destiné aux liaisons de nuit et de jour entre Marseille et la Corse, mais aussi aux mini croisières en Méditerranée. Ses très nombreux équipements devaient préparer la compagnie à la concurrence en misant sur une offre d'une grande qualité, et ont servi les chantiers de St Nazaire comme vitrine de leur savoir faire. Mais sa consommation de fioul excessive et sa faible flexibilité d'exploitation en particulier l'hiver le rendent peu rentable, il est alors prévu de le vendre dès 2008. Le 7 Octobre 2012, désarmé à la digue du large de Marseille, le vent fit rompre ses amarres et il percuta le quai du poste 40,  faisant une brèche dans la coque, ce qui le fît couler partiellement. Il fût finalement renfloué et vendu en février 2014 puis réparé pendant plus d'un an dans le port de Naples. Il navigue de nouveau chez GNV sous le nom de Rhapsody, mais est le plus souvent désarmé.

Voici le navire à Marseille,  Propriano et Bastia en 2012, ainsi que sa toute dernière journée arborant les logos SNCM fin avril 2014. La suite est composée d'images aux couleurs de son nouvel armateur, ainsi qu'un voyage exclusif de 2017 entre Gênes et Porto Torres.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/22

Le Napoléon Bonaparte, devenu Rhapsody sous les couleurs de l'armement italien GNV.