Rechercher

Record : La route du Nord-Est franchie en plein mois de janvier

Parti du port de Sabetta en Sibérie, au nord-ouest de la Russie , le méthanier affrété par Total, le « Christophe de Margerie » a rejoint le détroit de Béring en plein mois de janvier et ce, sans l’aide de brise-glace.


Long de 300 mètres et capable de transporter 172 600m3 de GNL, le navire appartenant à la compagnie Russe « SovComFlot » a parcouru 2474 milles, soit un voyage de plus de 10 jours.

Chose qui pourrait paraître folle pour nos lecteurs, mais le Christophe de Margerie a effectué ce voyage seul en naviguant en marche arrière pendant environ 66% de son expédition afin de casser la glace avec ces hélices. Sans aucune aide pour lui ouvrir la route. De plus, ce navire moderne est équipé de deux passerelles de navigation, l’une qui porte vers l’avant et l’autre face à l’arrière afin de faciliter la navigation en marche arrière.


Vous l’aurez compris , c’est bien plus qu’un simple méthanier.

Le Christophe de Margerie est à la fois un navire transportant du gaz naturel liquéfié mais il est aussi un navire brise-glace de type ARC 7.

Sorti des chantiers de Yamal en 2017, il était le premier d’une série de 15 sisters-ships types « Yamalmax ». Ces navires conçus pour le transport de GNL tout au long de l’année dans l’arctique Russe sont capables de naviguer à travers la glace jusqu’à 2,1 mètres d’épaisseur.


Le Christophe de Margerie est donc devenu en ce mois de janvier 2020 le premier navire de commerce à naviguer dans l’arctique sans l’aide d’un brise-glace.


Le Christophe de Margerie , ici à Montoir-De-Bretagne.©Victor Massais

158 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout