La Stena Sphère

A l’heure d’un monde hyper-conteneurisé où les leaders mondiaux du transport maritime se nomment Maersk, MSC, CMA CGM ou bien COSCO, une compagnie suédoise encore familiale dans les années 1940 va se transformer en véritable multinationale afin de venir se positionner dans la liste des plus gros armateurs en exploitant à ce jour aucun porte-conteneurs.

Plus gros exploitant de ferries européens avec Stena Line, plus de 80 navires citernes sous Stena Bulk et des opérations offshores partout dans le monde avec Stena Drill, la multinationale qui se fait maintenant appeler la ‘Stena Sphere’ est active aussi bien en mer qu’à terre. Le Maritime revient en détail sur ce géant scandinave.

La folle saga Stena pourrait démarrer d’un jeune geek dans un garage au fond d’une banlieue pavillonnaire américaine qui bâtirait une part du monde de demain, que l’on ne s’éloignerait pas tellement de la réalité. Tout commence en effet par un jeune entrepreneur suédois, Sten Allan Olsson fils d’un skipper et armateur, qui décida en 1939 d’ouvrir une modeste entreprise de négoce en ferraille et en caoutchouc dans le sud de la Suède. Ainsi, il créa la Stena A. Olsson Metallprodukter qui se développa très rapidement en vendant année après année de nouveaux types de matériaux. En 1946 la guerre est finie et l’Europe est à reconstruire. Sten Allan se rend rapidement compte que les exportations à l’étranger prennent une place très importante dans sa société et décida donc en cette même année 1946 d’acheter son premier navire, un 3 mats baptisé Dan, afin d’exporter lui-même sa ferraille. Sa petite compagnie maritime commence alors à bien se développer à l’instar de la Sten A. Olsson Metallprodukter si bien qu’en 1955 il ouvrit une première succursale dans la ville portuaire de Göteborg afin d’augmenter les quantités de ferrailles traitées.  

Webb_history_1946.jpg

Copyright : Stena AB

Parallèlement aux activités de fret, Sten Allan Olsson surf sur la démocratisation des voyages en Europe et notamment sur les déplacements en ferry afin d’ouvrir une première ligne pour les passagers en 1960 entre Göteborg et Skagen au Danemark. L’engouement pour cette ligne fut tel qu’un terminal fut construit en 1970 dans le port suédois et en 1972 les deux secteurs d’activités furent séparés sous deux filiales, Stena Line AB pour les ferries et Stena Metall AB pour le métal. Les premières pierres de la Stena Sphère étaient posées.

Les années 70 marquèrent le début de l’expansion de la compagnie maritime. En 1969, une unité neuve, le Stena Danica fut construit pour la ligne Goteborg-Skagen, en 1970 pas moins de onze rouliers furent commandés en Corée du Sud et livrés en 1977. Ils inonderont par la suite le marché de l’affrétement européen et Stena Line continua de se développer afin d’ouvrir de nouvelles lignes partout en Europe. En dehors de Stena Line qui est la filiale la plus connue des passagers, Stena se développa également énormément dans les activités pétrolières et gazières offshores. En 1982 Stena Bulk fut créée afin de gérer une flotte de pétroliers, complétée en 1983 Northern Marine Group, une société de gestion de navires ne battant pas pavillon suédois. En 1983 c’est le fils de Sten Allan Olsson, Dan Sten Olsson, qui pris la direction de la société. Enfin, en 1990 la société se développa encore plus avec la création de Stena Drilling Ltd, basée à Aberdeen en Ecosse avec le but d'exploiter des navires de forages.

stena_danica_1969_4.jpg

Le premier ferry neuf de Stena

© Foto Gunnar Hedman

1168 (2).JPG

Le Stena Partner, après modification, est un navire de la première série de RoRo commandée par Stena dans les années 70.

La Stena Sphère est aujourd’hui divisée en trois principales filiales : Stena AB, Stena Sessan et Stena Metall AB. Au sein même des ces filiales il existe de nombreuses succursales, de Stena RoRo à Stena Drill, mais également de nombreuses sociétés basées à terre qui s’occupent des investissements du groupe.

Stena AB

-Stena Line

-Stena RoRo

-Stena Bulk

-Stena Drill

-Stena Finance

-Stena Adactum

-Stena Fastigheter

-Northern Marine Group

Stena Sphère

Stena Sessan

-Concordia Maritime

Stena Metall AB

-Stena Metall

-Stena Metall Finance

Stena AB

Stena AB est la plus grosse et plus importante division du groupe. Elle regroupe à elle seule plus de 80% des navires de la société à travers Stena Line, Stena RoRo, Stena Bulk et Stena Drill.

Stena Line et Stena RoRo

Stena Line et Stena RoRo sont intimement liées puisqu’elles sont complémentaires et indissociables. Stena Line est la société commerciale qui commercialise des traversées sous le nom commercial de « Stena Line » et Stena RoRo est la société qui possède les navires, gère leur achat, leur vente, leur affrétement et leur affectation.

Stena Line est le premier opérateur de ferries européen. Présent de la Baltique à la Mer d’Irlande, Stena Line exploite 29 ferries RoPax (pour passager et fret) et 8 dédiés uniquement au fret. La branche Stena Line emploie par ailleurs 5200 personnes en Lettonie, Suède, Allemagne, France, Pays Bas, Danemark, Irlande et Royaume Uni.

Quelques ferries opérant pour Stena Line

Stena Line se veut par ailleurs comme une compagnie modèle et moderne sur le front de l’écologie. Au travers sa nouvelle série chinoise E-Flexer qui est une flotte de navires dont les prochains seront propulsés au GNL, Stena travaille depuis plusieurs années avec les terminaux afin de pouvoir brancher ses navires sur le réseau électrique de la terre lors de leurs escales. C’est ainsi que depuis 1989, un record, les ferries peuvent être branchés à terre à Göteborg, et depuis plus récemment à Kiel et aux Pays Bas représentant près de 50% de la flotte pouvant bénéficier de l’électricité de la terre durant leur escale.

Stena Line poussera même l’innovation encore plus loin puisqu’elle a présenté un prototype de navire sans énergie fossile et 100% électrique, le Stena Elektra qui devrait sortir des chantiers à l’horizon 2030.

EtZN-_8WgAMwuKR.jpg

Stena Elektra Copyright : Stena AB

Stena RoRo est donc la filiale qui gère, à quelques exceptions près, la flotte de RoRo et de Ropax de la compagnie. Stena RoRo est l’entité qui passe donc les commandes auprès des chantiers de constructions puis une fois le navire livré, elle gère son affectation. Le navire sera soit livré pour Stena Line, soit livré pour une autre compagnie, donc affrété comme les E-Flexer Galicia (Brittany Ferries) ou Côte d’Opale (DFDS).

DSC_0422.JPG
DSC_0726.JPG

Le Galicia et le Connemara, deux navires affrétés à Stena RoRo par la Brittany Ferries

Stena RoRo gère également plusieurs purs RoRo, dédiés uniquement au fret non accompagné, et placé sur le marché de l’affrétement international. Nous y retrouvons les Sisterships Stena Forecaster et Stena Foreteller qui naviguent sur les lignes irlandaises et le troisième, le Stena Forerunner actuellement en Mer du Nord.

Le Stena Transit à Hoek Van Holland, le Stena Foreteller arrivant à Cherbourg et le Somerset chargeant à Harwich.

Enfin, Stena RoRo s’occupe également en collaboration avec Stena Teknik des autres projets plus ambitieux de la compagnie comme la transformation complète d’un Visentini, devenu Stena Scandica après son allongement et sa transformation de proue lui permettant l’ajout d’une rampe avant. Une rampe avant. Sur un Visentini. Enfin, Stena RoRo a également pris la livraison du plus gros navire hôpital civil du monde, le Global Mercy, qui sera managé par l’organisation humanitaire Mercy Ships.

 

En tout et pour tout, Stena RoRo compte au sein de Stena Line et à l’affrétement, pas moins de 47 navires.

Vous pouvez retrouver le détail des ferries Stena dans notre rubrique ferries du nord.

Stena Bulk et Stena Drill

En plus du transport de passagers et de fret roulant, Stena possède également des navires dans de domaine des hydrocarbures au travers ses deux filiales : Stena Bulk et Stena Drill.

Fondée en 1982 au sein de Stena AB, Stena Bulk qui emploi maintenant 460 employés sur 95 sites, est une filiale qui arme et exploite une flotte de pétroliers et de chimiquiers. Avec 81 navires, la flotte Stena Bulk comporte des navires appartenant à Stena ainsi que des des navires affrétés à Maersk tankers ou Teekay par exemple. Polyvalente, la flotte compte pas moins de 22 transporteurs de pétrole brut, 3 LNG (transporteur de gaz naturel liquéfié), 53 chimiquiers classiques de 17 000 à 60 000 tonnes de capacité de chargement et 2 shuttle tankers qui sont des navires équipés pour pouvoir se connectés directement sur les plateformes pétrolières en mer. De plus, une partie de la flotte Stena est équipée de coque glace permettant aux navires d’accéder aux zones polaires notamment.

En 1983, Northern Marine Group fut créée au sein de Stena AB afin de répondre aux problématiques de gestion du personnel dans une flotte importante. Northern Marine Group, basé à Glasgow, s’occupe de la gestion administrative et humaine des équipages internationaux des navires Stena hors pavillon suédois. La société écossaise s’occupe ainsi des relèves d’équipages ou de l’approvisionnement des navires en vivres ou alors du maintien administratif du navire pour qu’il ne soit bloqué par aucune autorité maritime.

Le Stena Arctica et sa coque glace ainsi que le Stena Natalia à quai. Nous pouvons voir sur ce dernier le branchement sur sa proue lui permettant de se connecter aux plateformes pétrolières.

A l’image de la multinationale, Stena Bulk se veut être un des précurseurs en matière de transition écologique afin d’adapter ses navires avec les futurs biocarburants et ainsi d’être en accord avec les futures réglementations de OMI (Organisation Maritime Internationale). Ainsi en 2022 navigueront pour la compagnie des pétroliers propulsés au méthanol et d’autres seront également équipés de rotor sails ainsi que de panneaux solaires. Un prototype zéro émission est également dans les plans de la compagnie, à l’image du Stena Elektra de Stena Line. Celui-ci, appelé InfinityMAX sera un vraquier pouvant embarquer de la marchandise liquide et solide dans différents compartiments et sera neutre en carbone, notamment grâce à ses voiles.

Stena-Bulk-devoile-la-conception-du-navire-InfinityMAX-Concept-defiant.jpg

Stena infintyMAX Copyright : Stena AB

Née en 1995 après le rachat de Atlantic Drilling, Stena Drill est un des principaux opérateurs de forage en haute mer. La flotte de Stena Drill est composée de quatre navires de forages pouvant opérer en eaux ultra-profondes ainsi que deux plateformes semi-submersibles.

La première plateforme est la Stena Don et peut forer jusqu’à plus de 8km dans une eau allant jusqu’à 650m de profondeur. En service depuis 2001, elle opère actuellement en Mer du Nord au large de l’Ecosse. La seconde, plus ancienne et appelée Stena Spey, peut forer dans des eaux de 450m et jusqu’à 7km sous terre. Elle est actuellement située au large de l’Irlande dans l’Océan Atlantique.

Depuis 2007 Stena Drill est également équipés de navires de forages à positions dynamiques, battant pavillon britannique et pouvant atteindre des eaux plus profondes que les plateformes semi-submersibles. En 2007 est livré le Stena Drillmax, suivit en 2008 et 2009 de deux jumeaux, les Stena Forth et Stena Carron. Ces trois monstres de 228m de long et 42m de large peuvent forer à plus de 3000 mètres de profondeur et sur une hauteur allant jusqu’à 10km !

En 2012 Stena Drill frappa encore plus fort avec la réception de son Stena IceMAX, similaires aux trois premiers en termes de profondeur de forage mais qui est en plus équipé d’une coque glace, faisant de lui le premier navire de forage au monde à positionnement dynamique (sans utiliser d’ancre pour rester à un endroit) équipé d’une coque glace!

Basée à Aberdeen en Ecosse, Stena Drill intervient sur des chantiers dans le monde entier, allant de la Mer du Nord au Golfe du Mexique en passant par l’Afrique de l’Ouest.

Stena-Don-source-Stena-Drilling-1024x858.jpg
icemax.jpg

Stena Don et Stena IceMAX Copyright : Offshore-energy.biz

Les autres activités

En plus des Stena RoRo, Stena Bulk et Stena Drill qui gèrent des navires ; Stena AB la première branche de la Stena Sphère possède également d’autres filiales qui s’occupent de la gestion opérationnelle de la multinationale. Nous retrouvons par exemple AB Stena Finans pour la trésorerie du groupe ainsi que Stena Adactum qui s’occupe des investissements à long terme de Stena.

Plus en lien avec les navires nous retrouvons Stena Teknik qui est un bureau de recherche et développement spécialisé la construction navale. Son objectif est de trouver comment construire des navires toujours plus ergonomes, plus légers et donc économes en tôle, qui consomment moins de carburant et qui peuvent être plus neutres en carbone.

Enfin, complétement en dehors du monde maritime et existant uniquement en Suède, nous retrouvons Stena Fastigheter qui est une société… immobilière !

Fondée en 1980, Stena Fastigheter est une des plus importantes sociétés immobilières de Suède. Elle construit des maisons, appartements et locaux pour les entreprises dans les plus grandes villes du pays, de Malmö à Göteborg en passant par Stockholm et projette même de construire 8 000 nouveaux appartements et 40 000m2 de locaux dans les prochaines années !

Si vous voulez déménager en Suède c’est par ici https://www.stenafastigheter.se/vi-bygger/

Stena Sessan

Deuxième division de la Stena Sphère, Stena Sessan qui a pour but d'investir dans des projets, maritimes ou autres, que le groupe trouvent viables sur la long terme.  Ainsi, Stena Sessan a investit dans 7 entreprises comme par exemple l'opérateur de trottinettes électriques Voi ou encore la chaine d'hôtels Scandic. Dans le domaine maritime, Stena Sessan détient 52% de Concordia Maritime qui affrète et fait naviguer 13 pétroliers appartenant à Stena.

DSC_0190.JPG
DSC_0198.JPG

Le Stena Supreme est le seul transporteur de pétrole brut affrété par Concordia Maritime. (Stena Supreme : 274m, 150 000 tonnes de capacité) 

Stena Metall AB

La petite entreprise familiale de négoce en ferrailles existe toujours, elle occupe la troisième division de la Stena Sphère et a bien évolué depuis les années 40. En effet, Stena Metall Group affiche aujourd'hui plus de 3500 employés, est présente dans 200 pays et compte un chiffre d'affaires de 23 658 millions de couronnes suédoises

(2 321 625 €).