Stolt Nielsen Limited

101500436_733660844063706_18048639105457
101032613_2622779647966605_2725889676891

 Stolt Nielsen Limited est fondée en 1959 en Angleterre. Très vite elle se spécialise dans le transport de produits chimiques, ce qui est relativement nouveau à l’époque, puisqu’il était très difficile avant de fabriquer des cuves adaptées et respectant l’intégrité du produit transporté. Rapidement la compagnie se développe, d’abord aux USA, puis en Asie et particulièrement au Japon. La compagnie glisse alors dans un marché de niche qu’elle a créée, et qui demande de hautes technologies pour l’exploitation et la fabrication sur mesure de ces navires conçus pour ça. En effet les produits chimiques ont des constructions moléculaires parfois très complexes et dont le transport n’est expérimenté et réalisé sporadiquement. Stolt répond présent en étudiant le comportement de ces molécules et assure leur transport en toute connaissance de cause. Aujourd’hui encore ils sont les seuls à maîtriser le sujet des produits chimiques peu courants, d’autres compagnies telles que Team Tankers ayant rejoint le marché fructueux des produits chimiques courants.  Aujourd’hui la compagnie compte 155 navires transporteurs de gaz et produits chimiques. La division Stolt Tankers, dont les navires sont reconnaissables grâce à leur livrée caractéristique, représentent 45% de cette flotte, dont tous sont étudiés spécifiquement pour Stolt, et très sophistiqués. Les services sont répartis en différents secteurs offrant un maillage mondial : USA-Asie, USA-Amérique latine-Afrique-Moyen Orient-Asie, Europe (Scandinavie>Méditerranée), inter Asie et inter Caraïbes.

  Stolt et Le Havre

 

En France, on peut voir, particulièrement au Havre, régulièrement des navires Stolt Tankers venir décharger des produits chimiques. Mais le lien de Stolt avec le port normand est tout autre. En 1999, les Ateliers et Chantiers du Havre sont les derniers chantiers navals de construction français hormis St Nazaire. Victime d’un plan Européen visant à ne favoriser qu'un chantier par pays, et de nombreuses pertes financières, ils ferment en cette fin de Siècle. Les ACH, faute de commandes avaient accepté un contrat de deux chimiquiers pour Stolt : le Stolt Perseverance et le Stolt Achievement. Hélas la sophistication de ces navires réclame un savoir-faire que les ACH n’avaient pas dans ce domaine. Acculé, le chantier normand ne pût pas terminer les navires, et signa une dernière fois pour ces deux coques presque vides, achevées en Croatie avant de fermer le rideau. Nous détaillerons les chantiers navals ultérieurement dans la rubrique Histoire.

IMG_2681.JPG
100090080_389913148633639_15709067597808