Szczecin Shipyard

L’atypique histoire de l’Ankara et de l’Adriatica I, vus ici à Bari.

Nous ne savions pas en trouvant au début des années 2010 deux ferries désarmés en Italie, qu’ils étaient le fruit d’une affaire politique menée entre une compagnie publique Polonaise et l’Etat Turc !

Fin des années 70, la nouvelle compagnie publique Polonaise Polish Baltic Shipping Company (Polferries) cherche à faire construire ses premiers navires neufs afin de lier la Pologne à la Suède et au Danemark. Elle passe alors une commande de cinq unités de 10 000 tonnes (environ 120m) auprès du chantier polonais de Szczecin, toutes livrables au début des années 80. Elle n’en recevra finalement que deux. En effet, l’état polonais alors très endetté auprès de la Turquie trouve un accord avec le gouvernement de l’époque en lui cédant trois des cinq navires commandés pour la Baltique. Les deux premiers rejoindront l’historique compagnie Turkish Maritime Lines après leur sortie de chantier et le troisième sera carrément achevé à Istanbul.

Nous allons retracer l’histoire de deux de ces navires, l’Ankara faisant parti de l’échange Turquo-Polonais et l’Adriatica I qui commença sa carrière chez Polferries.

Adriatica I

25 Bari.JPG

Mis en service en 1979 sous le nom de Silesia, l’Adriatica I est le deuxième navire de la série à être lancé, après son jumeau le Pomerania. Le Silesia naviguera de 1979 à 2005 pour Polferries. Ponctuée par quelques affrètements estivaux notamment auprès de la Compagnie Tunisienne de Navigation, la jeune carrière du Silesia sera stable puisqu’il passera ses 25 premières années à sillonner la Mer Baltique au départ de Pologne, de Copenhague à Helsinki en passant par l’Allemagne et la Suède. En 2005 il fut finalement revendu à des intérêts grecques qui le cédera à l’ukrainien UkrFerry pour sa ligne entre Istanbul et Odessa en Ukraine. Renommé Yuzhnaya Palmyra, il y resta jusqu’en 2010 malgré un court affrètement entre Valence et Ibiza en 2008/2009.

Fin 2010 il sera revendu à South Adriatic Shipping Line et rebaptisé Adriatica I pour la ligne Bari – Durres. Après un problème à la machine il sera désarmé l’année suivante dans le port Italien. Entre 2012 et 2016 il connaitra 4 années assez chaotiques, il sera désarmé dans plusieurs ports méditerranéen, en Grèce, en Sicile et en Libye. En 2017 il rebondira aux Féroés ou il naviguera durant un an avant de revenir en Mer Méditerranée  sous le nom de Galaxy afin d’assurer une des lignes du détroit de Gibraltar entre Tanger au Maroc et Algésiras en Espagne. De nos jours, l’ex Silesia navigue toujours sous son dernier nom entre Brindisi et Vlora en Albanie.

Ankara

24 Bari - Copie.JPG

L’Ankara lui commença sa carrière en 1983 après sa livraison durant l’été à la Turkish Maritime Lines. Posté au départ d’Istanbul il naviguera jusqu’en 2003 depuis le port Turc vers Izmir, Antalya ou encore Venise.  Après un court passage en Mer Adriatique, il fut vendu à Deniz Cruise & Ferry Lines en 2006 où il effectuera des rotations en Turquie. Au début des années 2010 il participera aux évacuations libyennes pendant plusieurs semaines. Après un rapide retour entre l’Italie et l’Albanie, il sera finalement vendu en 2015 à la Pris Reis University, une université maritime Istanbuliote où il sert encore de nos jours pour le besoin des étudiants.