Bienvenue dans l'Univers V.Ships

Fondé en 1984 et dirigé par John Pattulo, V.Group Limited gère au travers de ses nombreuses filiales la plus grande flotte de navires commerciaux du monde. Les chiffres sont stratosphériques, 940 navires, un personnel sédentaire présent dans 30 pays et surtout une gestion de plus de 44 000 marins. Pour fonctionner de manière efficace et optimisée, un si gros groupe se doit d’être divisé en une multitude de divisions et de filiales, ce qui rend la compagnie V.Ships aussi complexe qu’intrigante. Le Maritime essaiera donc au travers ce reportage de revenir de façon précise sur V.Group et ses activités mais également sur la filiale française V.Ships France grâce à de nombreuses photos envoyées par des élèves de l’ENSM. 

V.Ships France

Installée à Nantes, la filiale V Ships France assure la gestion technique d’une vingtaine de navires dont onze sous pavillon Français. En dehors du Plastic Odyssey dont V.Ships a récemment récupéré la gestion technique et administrative, ce sont surtout les hydrocarbures qui sont le fer de lance de l’armateur français puisqu’il ne gère que des pétroliers, chimiquiers et gaziers.

V Ships France assure la gestion technique donc onze navires.

- Le Plastic Odyssey

- Deux petits chimiquiers, les Sandviken et Skuteviken, que nous pouvons souvent croiser dans les ports de la façade nord-ouest française et qui sont affectés au cabotage Européen.

- Quatre transporteurs de LPG (Liquefied Petroleum Gas) appartenant à Geogas, les Champlain, Pointis, Surville et Verrazane. Avec 84 000 m3 de capacité pour les plus gros, Geogas exploite les seuls transporteurs de LPG sous pavillon Français et par l’intermédiaire de V.Ships fait naviguer 60 officiers français.

-  Enfin, quatre transporteurs de brut dont les trois VLCC DHT Amazon, DHT China et DHT Sundarbans, sisterships de 333m de long pour 60m de large avec un port en lourd de plus de 315 000 tonnes et enfin le Eagle Le Havre, le plus petit des quatre avec ses 250m et ses 113 000 tonnes de port en lourd.

Avec 500 marins français dont plus d’une centaine d’officiers, V.Ships ne s’assure pas uniquement du bon déroulé des relèves mais ils gèrent également tout l’aspect technique des navires, les soutages, les arrêts techniques ou l’entretien du bord. V.Ships France gère également une dizaine d’autres navires sous pavillon étranger.

Le Sandviken 

Geogas

Le DHT Amazon lors d'un arrêt technique en Asie 

Malheureusement la filière française et ses onze navires ne représente qu’une infime partie de l’empire V.Group mais elle peut tendre à se développer grâce à de nouveaux accords afin de récupérer quelques navires supplémentaires sous pavillon tricolore.

Photos du bord ©Polobraun et ©Jules Seveno

V.Group Holdings Limited

Présidé par John Pattullo et dirigé par Graham Westgarth, V.Group est une holding enregistrée à Monaco mais dont le siège se situe à Londres. Fondée en 1984 la société a su très rapidement se développer afin de devenir le premier ship manager avec, en 2020, 940 navires gérés par plus de 3000 employés inshore répartis dans 60 bureaux dans 30 pays.  

L’organisation de V.Group tourne principalement autour de trois piliers : le ship management, le crew management et V.Ships Leisure. En effet, avec une telle flotte composée de pétroliers, porte-conteneurs, vraquiers ou encore de paquebots, mieux vaut être société très structurée et ces trois axes principaux sont eux-mêmes divisés en une multitude de divisions.

Crew Management et Ship Management

Intimement liés, le ship management et le crew management sont les deux axes principaux de V.Group puisqu’à eux deux ils regroupent toute la gestion technique et humaine d’un navire hormis les opérations commerciales, gérées par l’armateur. Fière de presque 40 années d’expériences, la Holding se vante à juste titre d’un réseau international de marins et partenaires permettant d’assurer un service des plus personnalisé auprès des armateurs leur confiant leurs canots.

Bien évidemment pour avoir 44 000 marins en permanence sous le coude, embarqués ou en repos, il vaut mieux avoir un réseau à terre très bien optimisé. C’est en partie pour cela que V.Group possède des bureaux dans 30 pays afin de pouvoir gérer le crew par zone.  Contrairement à beaucoup de compagnies, la base arrière en termes de recrutement d’équipage ne se situe pas en Asie ou en Inde, mais sur les rives de la Mer Baltique. En effet, V.Group travaille main dans la main avec BGI, Baltic Group International, groupe spécialisé dans le recrutement de marins et fondé en 1990 à Tallinn en Estonie. Repris par V.Ships en 2000, BGI est maintenant présent en Lettonie et dans huit villes russes, dont St Petersbourg, Kaliningrad ou encore Novorossiysk sur la Mer Noire. C’est donc sur un réservoir presque inépuisable de marins provenant d’Europe de l’Est, la Russie et l’Ukraine étant les deux nationalités les plus représentées à bord derrière les Philippines, que V.Ships s’appuie pour pouvoir relever le plus efficacement possible ses navires.

Avoir des marins c’est bien mais faire en sorte qu’ils naviguent dans les meilleures conditions possibles c’est mieux. Pour cela, V.Ships s’appuie sur deux partenaires, Oceanic Cartering qui s’occupe de l’hôtellerie et de la restauration à bord ainsi que Global Marine Travel qui gère le transport lors des relèves d’équipage.

Basé à Chypre, Oceanic Catering est un spécialiste mondial de la restauration à bord. Avec plus de 1600 navires approvisionnés par leurs soins, Oceanic Catering fournis aussi bien des navires de commerces que des installations offshores ou des navires de croisières (ceux-ci recevant en plus de la restauration des services hôteliers de grande qualité). Plus de 40 000 000 de repas sont servis chaque année par leurs équipes. Pour cela Oceanic Catering se repose sur plus de 400 fournisseurs tous sélectionnés selon un cahier des charges bien précis afin de pouvoir servir aux marins des repas sains, équilibrés et variés comme exigée par la Maritime Labour Convention (MLC).

Fondé en 1984, Global Maritime Travel a su développer un véritable maillage international en s’alliant avec de nombreuses compagnies aériennes ainsi que des chaines d’hôtel afin de pouvoir répondre à la demande des relèves, 24h/24, 7j/7.  GMT transporte ainsi plus de 300 000 marins chaque années et possède sa propre entité au sein du V.Group en tant que V.Travel. Avec sept bureaux dans le monde GMT travaille au sein de V.Travel avec Bibby Travel, filiale de Bibby Ship Management, racheté en 2016 par V.Group.

A l’instar du crew management, le ship management au sein de V.Ships découle d’une multitude de partenaires, chacun spécialisé dans un domaine bien précis. Le principal mot d’ordre de V.Ships est la sécurité, Safety First of course ! La sécurité du navire et de son équipage bien évidement mais également la sécurité financière afin que les armateurs puissent être en relation avec tous les partenaires financiers sans trop de contraintes. Pour répondre à cette problématique, nous retrouvons au sein de V.Group, V.Scope. Le principe de V.Scope est simple, assurer les navires, les chantiers et les moyens offshores de ses clients et également leur apporter grâce à une équipe d’experts des expertises en assurance maritime et en gestion des sinistres. V.Scope s’engage également à proposer aux marins des avantages sociaux afin de les conserver au maximum et ainsi de réduire le turn over qui obligeraient sans cesse à reformer de nouveaux marins dans des domaines souvent très spécialisés (offshore).

La deuxième principale entité du ship management est la gestion des arrêts techniques. Pour cela, V.Ships s’appuie sur SeaTec, entreprise indépendante qui apporte aux compagnies son expertise en matière d’arrêts techniques, de construction de nouveaux navires ou de maintenance de la plus banale à la plus lourde.

Enfin, pour les propriétaires de pétroliers uniquement souhaitant déléguer l’entièreté de la la gestion de leur flotte, sauf la gestion commerciale, il existe International Tanker Management (ITM), travaillant avec V.Ships et proposant aux armateurs un package complet comprenant la gestion des équipages, des arrêts techniques, des constructions neuves et des assurances.

Au travers tous ces partenaires, V.Group promet aux armateurs une gestion des plus complète de leur flotte, se basant avant tout sur la sécurité et le bien être des marins. Ainsi, V.Ships garanti un suivi des certificats de navigation (ISO, ISM, ISPS) de tous les navires  afin que ceux-ci soient toujours en état de naviguer. Il est également à préciser que V.Group possède de nombreuses autres filiales, allant des centres de formations aux auditeurs internes. De plus, avec l’air numérique, V.Ships permet maintenant grâce à sa plateforme ShipSure de mettre en relations tous les acteurs du Groupe en permanence afin de limiter les intermédiaires et ainsi de gagner en efficacité.

La flotte commerciale 

V.Ships possède selon un dernier recensement pas moins de 940 navires dont une très large majorité de navires marchands. Il est donc très difficile de mettre la main sur les tous armateurs travaillant avec le groupe ni même d’avoir une fleet list complète mais nous avons néanmoins trouvé quelques navires. En dehors des compagnies exploitant des navires sous pavillon français et pilotés depuis Nantes, DHT Tankers, Geogas ou encore le norvégien Viken, V.Ships travaille avec de nombreuses compagnies naviguant sous tous les pavillons du monde. Sans cesse des accords sont passés entre V.Ships et des compagnies pour des nouvelles gestions de flottes ou alors des transferts à d’autres ship managers. Il est donc difficile de quantifier précisément en temps réels les navires ou les partenaires de V.Ships.

Avec une flotte de 300 tankers de tous types, pétroliers, chimiquiers, LPG et LNG, cette catégorie de navires représente  32% des navires gérés par le groupe soit près de 1 sur 3. Sans cesse des contrats sont négociés avec les armateurs et de nouveaux navires entrent en gestion V.Ships. Ainsi, en juin 2020, V.Ships a créé avec Team Tankers dont ils gèrent déjà 21 chimiquiers, une co-entreprise basée à Copenhague, la Dania Ship Management AS.  Grace à cette nouvelle entreprise Team Tankers renforce ses positions au sein de V.Group et aura notamment accès au système informatique ShipSure.

Team Tankers possède une flotte de chimiquiers de petites et moyennes tailles

Les bureaux V.Ships de Glasgow en Ecosse gèrent une flotte de 157 navires citernes 

La deuxième catégorie la plus représentée au sein du groupe est celle des vraquiers. En effet avec 140 vraquiers ils représentent 15% de la flotte. Le segment de vrac solide est piloté par la compagnie grecque Empros Lines qui est hébergée dans les locaux V.Ships du Pirée, le port d’Athènes.

Représentant 8.5% de la flotte, 80 porte-conteneurs gérés par V.Ships. En juin 2020, V.Ships a conclu un accord avec l'armateur Costamare afin de prendre gérance 41 porte-conteneurs. Directement dirigés par V.Ships depuis Shanghai, les 41 navires recevront des équipages Philippins recrutés par V.Group pour les navires Costamare. 

DSC_0007.JPG
DSC_0126.JPG

Les navires de Costamare sont ensuite mis sur le marché de la location et affrétés par les plus grand amarteurs

Dernière branche de la flotte commerciale, les services offshores et sa centaine de navires représente près de 11% de la flotte. Pas moins de 4000 marins sont spécialisés dans les activités offshores de V.Ships. En plus des supply classiques, V.Ships arme également des navires sismiques et des câbliers.

V.Ships Leisure 

V.Ships Leisure est la branche de V.Group spécialisée dans les navires à passagers. Ainsi, ferries, paquebots mais également des méga-yachts voient défiler des équipages recrutés par V.Ships. 

Concernant les ferries, seul la compagnie espagnole Balearia passe par V.Ships pour recruter son personnel. Se sont surtout des matelots et du personnel machine qui est recruté via une plateforme d'offres d'emplois hébergée sur le site internet de V.Group, les officiers étant directement recrutés par Balearia. Toujours utile que V.Ships et Balearia noue une relation solide et durable puisqu'ils délèguent dorénavant à V.Ships tout le crew management des unités neuves de la compagnie espagnole.