La Classe Visentini

   Voici la série de rouliers à passagers certainement la plus intrigante de ces vingt dernières années. Les Visentini. Ce chantier Italien, situé sur le « Po di Levante » près de Venise en Italie, est en effet particulièrement obscur et passionnant. Il a en effet un fonctionnement complètement à part dans l’univers de la construction navale. D’une part, il ne possède absolument aucun moyen de communication. Pas de site Internet, pas de promotion, injoignable… D’autre part, les navires sont tous conçus sur les mêmes plans depuis vingt ans, et construits à la chaîne, telle l’industrie automobile. Le client choisit sur un catalogue les options, la couleur, la motorisation… Pour ce dernier, l’avantage est le coût de revient, et pour le chantier, de savoir parfaitement gérer ses stocks, ses couts et ses commandes.

 

   Mais au fond, qu’est-ce qu’un Visentini ? Il est reconnaissable entre mille. D’une dimension toujours identique, 186m, mais ce n’est pas la seule chose à être immuable : la passerelle ne change guère, pas plus que la forme générale : jusqu’au pont 5 à mi-hauteur, le navire ne charge que du fret. Ensuite, il possède au-dessus une grande pontée découverte autour de la cheminée, bordée, suivant les versions, de couloir d’accès à l’avant du navire ou des cabines. Ensuite sur l’avant, on retrouve le bloc passager, sur l’équivalent de trois demi-ponts. Cela rend très pratique le cloisonnement du navire, bien moins contraignant, et compacte tous les équipements au même endroit, ce qui s’avère fort pratique. On y trouve le strict nécessaire mais bien pensé et de manière soignée : un petit comptoir boutique, un accueil, un salon fauteuil, un bar, et, sur l’avant, un self. Au-dessus, les cabines. Simple et efficace.

 

   En machine également on retrouve cette simplicité : seulement 2 moteurs MAN 9 cylindres en ligne, sans embrayage et donc accouplé directement aux hélices à pâle orientables. Ils leur fournissent une puissance de 22000 kW. Pas non plus de rampe avant, et une seule simple rampe arrière.

La saga Visentini, dont la première sortie date de 1997, comporte 31 navires, répartis-en 13 "modèles". Une catégorie comporte alors plusieurs stricts sisterships. Les navires changent très souvent de compagnies, car, particulièrement rentables, certaines compagnies les achètent et les affrètent alors. S’arrachant sur le marché comme des petits pains, elles sont certaines d’y trouver leur bonheur, et les affréteurs aussi !

Ci-dessous nous détaillons l’évolution de chaque série. Tout en bas vous retrouverez un tableau récapitulatif avec chaque navire, sa série référente et son histoire détaillée. Pour plus de clarté, voici la liste de quelques compagnies citées et leur ligne ou zone desservie :

 

 

-T Link (fermé en 2011) : Italie-Sicile

TT Lines, Scandlines : Baltique

-Iscomar (ferme en 2016) : Majorque et Minorque

-Intershipping : Gibraltar

-Coronte & Tourist : Messine-Salerne

-Norflok (repris par Maersk en 2010 puis DFDS) : Baltique

-Vinashin : Affrêtement pour ce chantier vietnamien

-TTT : Naples>Palerme

-AVE Lines ( fermé en 2010) : Baltique

-Bluebridge : Wellington-Picton, Nouvelle Zélande

-Cotunav, Compagnie Tunisienne de Navigation

-Trasmed/Acciona : Baléares, Espagne

-Baja Ferries : Mexique

- Saremar : Cabotage italien

Série 1 : 1997

 

Cette série pose les jalons pour plus tard. Elle est une première ébauche de ce que les chantiers peuvent faire. Les premiers succès ne tardent pas à arriver, et deux navires sont livrés cette année-là.

Ils sont encore peu optimisés, avec une capacité de seulement 350 passagers et 2300 mètres linéaires de fret roulant.

Pelagos

1997 : Lagan Viking, Norse Irish Ferries

2002 : repris par Norse Merchant Ferries

2006 : Liverpool Viking, Norfolkline

2010 : Liverpool Seaways, DFDS

2020, repris par la CMN, Pelagos

2021 : affrété à DFDS

Straight Ferronia

 

1997 : Mersey Viking, Norse Irish Ferries

2002 : repris par Norse Merchant Ferries

2005 : Dublin Viking, Norflolkline

2010 : Dublin Seaways, DFDS

2011 : Stena Ferronia, Stena Lines

2012, repris par FRS Iberia puis Intershipping

2015 : Straight Ferronia, Bluebridge

Série 2 : 1999

Le seul navire de cette série sort des chantiers la dernière année du XXe siècle. Il est très proche des deux précédents mais propose une capacité passagers moindre due à l’installation de certains équipements supplémentaires. La capacité fret, elle, reste inchangée.

 

Optima Seaways

 

1999 : Alyssa, Cotunav, Trasmed

2001 : Svealand, Scandlines

2006, repris par TT-Lines

2006 : Lisco Optima  : DFDS Lisco

2012 Optima Seaways, DFDS

Série 3 : 2000-2001

Deux navires pour cette série. Pour celle-ci, la capacité est augmentée considérablement, passant à 1000 passagers. Mais on ne fait pas de fumée sans feu, la capacité fret est réduite à 2000 mètres linéaires.

Kerry

 

2001 : Cartour, Caronte

2007 : Vinashin Prince, Vinashin

2014 : Stena Egeria, Stena Lines

2017 : AF Michela, Adria Ferries

2019 : Kerry, Brittany Ferries

2020 : Repris par Stena

AF Claudia

 

2001 : Stena forwarder, Stena Lines

2003 : Californian Star, Baja Ferries

2019 :  AF Claudia, Grimaldi Lines, puis Adria Ferries

Série 4 : 2002

Cette série de deux unités qui est la dernière à arborer le premier style Visentini, propose une capacité de 950 passagers et 2050 mètres linéaires de fret roulant.

Sicilia

 

2002 : Trinacria, TTT Lines

2015 : Sicilia, Balearia                              

 

Napolès

 

2002 : Partenope, TTT Lines

2015 : Napolès, Balearia

Série 5 : 2003

Restylage complet pour les navires. Ils abordent le style qu’on leur connaît toujours aujourd’hui, formée d’un fronton plus droit, et d’une plus grande plage avant. L’étrave y est magnifiquement inclinée. Deux navires sortent du chantier sous ce modèle, proposant une capacité de 940 passagers et 2300 mètres linéaires.

Sorrento

 

2003 : Eurostar Valencia, Grimaldi Lines

2006, renommé Sorrento

2014, repris par Acciona. Incendie en 2014, détruit en 2015

 

Catania 

 

2003 : Eurostar Salerno, Grimaldi Lines

2009 : Catania, Grimaldi Lines

2015 :  affrété à TTT

2016, repris par Grimaldi Lines

Série 6 : 2004

Très ressemblante à la série précédente les seuls changements pour ces deux navires sont la capacité de 1000 passagers, avec autant de fret que la série 5.

Venezia

 

2004 : Golfo Delfi Angeli, Lloyd Sardegna

2007 : Maria Grazia Onorato, Moby Lines

2008 : repris par Caronte&Tourist

2010 : Alabayzin, Trasmed

2019, renommé Ciudad de Cadiz

2020 : Venezia, Grimaldi Lines

 

Florenca

 

2004 : Golfo Aranci, Lloyd Sardegna

2007 : Florencia, Grimaldi Lines

2013 : repris par Grandi Navi Veloci

2015 : repris par TTT

2019 : repris par Grimaldi Lines

Série 7 :2005-2006

Une des plus grosses séries à ce jour. Pour celle-ci, le dessin est revu. La cheminée est légèrement modifiée et devient moins élancée et l’étrave devient quasi droite. Un gros travail est effectué sur l’aménagement : disposant d’une capacité de 950 passagers, ils peuvent alors embarquer 2900 mètres linéaires de fret ! Pourquoi l’une des plus grosses séries ? Parce qu’ils sont en effet au nombre de quatre. Ils disposent d’un pont supplémentaire sur l’arrière.

 

Stena Scandica

 

2005 : Lagan Viking, Norse Merchant Ferries

2006 : repris par Norfolk

2010 : Lagan Seaways, DFDS

2011 : Stena Lagan, Stena Lines

2021 : jumboisé, devenu Stena Scandica

 

Stena Baltica

 

2005 : :Mersey Viking, Norse Merchant Ferries

2006 : repris par Norfolk Lines

2010 : Mersey Seaways, DFDS

2011 : Stena Mersey, Stena Lagan

2021 : jumboisé, devenu Stena Baltica

Stena Horizon

 

2006 : Cartour Beta, Caronte&Tourist

2011 : repris par Grandi Navi Veloci

2011 : Celtic Horizon, Celtic Link

2014 : Stenz Horizon, Stena Lines

 

 

 

Corfu

 

2006 : Cartour Gamma, Caronte&Tourist

2015 : repris par TTT Line

2018 : repris par Grimaldi

2019 : renommé Corfu

Série 8 : 2007

Deux navires pour cette série beaucoup moins capacitaire. Les navires ont des flancs en pente inclinées au niveau du pont 6, ce qui les étire visuellement.

Connemara

 

2007 : Borja, Balearia

2010 : Baltic Amber, Ave Lines

2011 : Norman Asturias, DFDS, puis LD Lines

2014 : repris par Intershipping

2014 : Asterion : Anek Lines

2016, Connemara, Brittany Ferries

 

Ciudad de Palma

 

2007 : Borja Dos, Balearia

2009 : T Rex Uno, T-Link

2010 : repris par Balearia

2011 : Dimonios, Saremar

2012 : repris par TTT, puis Grandi Navi Veloci, puis Tirrenia

2017 : repris par Trasmed

2019 : renommé Ciudad de Palma

Série 9 : 2008-2009

Cette itération s’est très bien vendue puisque quatre navires ont trouvé acquéreurs. Avec 800 passagers à la sortie des chantiers et 2300 mètres linéaires, ils sont un bon compromis de tout ce que Visentini sait faire.

 

Stena Flavia

 

2008 : Pilar del Mar, Iscomar

2010 : Walting Street, T link

2011 : repris par Scandlines

2012 : repris par Stena Lines

2012 : renommé Stena Flavia

Stena Livia

 

2008 : Norman Voyager, LD Lines, puis Epic Shipping Ltd

2010 : repris par Celtic Link

2011 : repris par LD Lines

2014 : repris par DFDS

2014 : Etretat, Brittany Ferries

2021 : repris par Stena, renommé Stena Livia

Norman Atlantic

 

2009 : Akeman Street, T Link

2011 : repris par Saremar

2011 : renommé Scintu

2013 : repris par Grandi Navi Veloci, puis Moby Lines, puis LD Lines

2014 : renommé Norman Atlantic. Repris ensuite par Caronte&Tourist, puis Anek Lines.

Incendie début 2015, détruit en 2018.

 

GNV Sealand

 

2009 : Scottish Viking : Norfolk Lines

2010 : repris par DFDS

2011  : repris par Scandlines, puis Stena Lines

2021 : Repris par GNV, renommé GNV Sealand

Série 10 : 2010-2011

Celle-ci est la plus orientée fret, avec seulement 350 passagers pour 2900 mètres linéaires. Elle est très semblable à la série 8.

Cartour Delta

 

2009 : Cartour Delta, Caronte&Tourist

 

Hedy Lamarr

 

2010 : Visemar One,  Visemar Line

2011 : repris par Balearia

2018 : renommé Hedy Lamarr 

2019 : repris par Caronte&Tourist

Série 11 : 2011

Un seul navire, où ici, la barre des 3000 mètres linéaires est franchie !

Epsilon

 

2011 : Cartour Epsilon, Caronte&Tourist

2013 : repris par Irish Ferries

2014 : renommé Epsilon

Série 12 : 2018-2019

Après une pause à construire des navires fréteurs purs, Visentini revient en grande pompe avec deux navires sur la base des anciens, mais très novateurs puisque propulsés avec une motorisation au Gaz Naturel !

 

Hypatia de Alejandria

 

2017 : Hypatia de Alejandria, Balearia

 

Marie Curie

 

2019 : Marie Curie, Balearia

2020 : repris par Fred Olsen

Série 13 : 2020-2021

Ici, trois navires et deux navires en chantier : d’une architecture encore restylée, avec un avant très différent et une cheminée beaucoup moins haute. Les navires changent alors d’époque autant qu’ils changent de dimension : propulsés au Gaz, ils mesurent désormais 204 mètres !

 

Ciudad de Valencia

 

2020 : Ciudad de Valencia, Trasmed

 

GNV Bridge

 

2021 : ?, Grandi Navi Veloci

 

Nom??

 

2021 : ?, Corsica Linea