Calais Seaways

TPLM pour le vénérable Calais Seaways chez DFDS! Mais non ! Voilà, bon vent bel mer au nouveau Isle of Inishfree ! Il fallait marquer le coup pour ce navire bien connu du paysage belge, français, et surtout anglais. C’est que ce vaillant ferry traverse la Manche depuis plus de trente ans. Un peu lessivé sur sa fin il est vrai, son histoire balaie une bonne partie des compagnies influentes du détroit. Construit en Belgique pour l’entreprise belge Oostende Lines en 1991 en tant que Prins Filip, il est repris par P&O Stena Lines sous le nom de Pride of Aquitaine en 1998, deux ans après la création de cette entité. Pour en comprendre davantage sur les tractations sévissant sur le détroit du Pas de Calais ces années-là, lire SeaFrance, MFL, L'Histoire. Puis, à la création de LD Lines en 2005, il est racheté et renommé Norman Spirit par cette entité pour les lignes de Calais, mais aussi Boulogne-Douvres et Le Havre-Portsmouth. Nous laisserons de côté le bref passage chez TransEuropaFerries en 2010, où il retrouva pour moins d’un an la ligne d’Oostende-Ramsgate. Lorsque SeaFrance disparaît de Calais en 2012, DFDS décide alors de s’y implanter et rachète pour cela à LD Lines le vaillant ferry de 163m. Renommé Calais Seaways, il n’y bougea plus jusqu’à aujourd’hui.

271749942_472260634267223_4143330612271439528_n.jpg

Depuis, Oostende Ferries n’existe plus, TransEuropaFerries d’existe plus, P&O Stena n’existe plus, LD Lines n’existe plus… mais ce brave Calais Seaways existe toujours ! Il y a plusieurs mois qu’Irish Ferries était intéressé par le vaisseau, qui entre temps s’est d’ailleurs implenté à Calais… Il reste donc sempiternellement vissé au détroit, l’espoir de changer de paysage ou le stress du ferraillage écarté, mais pour combien de temps… Une chose est sûre, le navire est arrivé au bout de son cycle de vie, avec des pannes graves à répétition et des retards entraînant des répercutions sur tout le trafic de là-haut. Le 4 août dernier, jour de cérémonie de baptême de son remplaçant le Côte d’Opale, un navire chargé d’âme et d’histoire tourne certainement une des dernières pages de son hisoire.

Le Calais Seaways entre Calais et Douvres

Le Calais Seaways par une élève à bord

Le Calais Seaways lors de ses précédentes vies (copyright carte postale Oostend Lines et P&O Stena)