Stena Europe et Normandy

Novateurs en leur temps, ces deux jumeaux mis en service au début des années 80 faisaient partie de cette nouvelle génération de "superferry" construits à la fin du 20ème siècle, en étant bien plus imposants que la majorité des ferries naviguant à l'époque. Alors que le premier navigue toujours après une récente cure de jouvence, le second a quant à lui rejoint prématurément les plages indiennes. Retour sur ces deux navires. 

1980-2000 : l'Europe du Nord

A la fin des années 70, l'opérateur suédois Sessan Line commanda aux chantiers Gotaverken de Göteborg deux nouveaux ferries, plus gros, afin de relier le port suédois à Frederikshavn au Danemark. Livrables en 1981, les deux navires ne connurent pas la compagnie les ayant commandés puisque celle ci fut rachetée en majorité la même année par la grandissante compagnie Stena Line.  Le premier fut alors baptisé en 1981 sous le nom de Kronprinsessan Victoria alors que le second se trouva finalement refusé par Stena Sessan et sera désarmé dans le chantier suédois. La coque laissée pour compte sera finalement achetée par Stena l'année suivante et sera alors baptisée Prinsessan Birgitta. Des cabines supplémentaires furent rapidement rajoutées aux deux navires afin de leur permettre d'effectuer des traversées plus longues et de nuit.  

246015233_395443762275306_2909748165875374021_n.jpg

Le Kronprinsessan Victoria, carte postale Chantry Classics

245606670_2096997847122728_2744895107936662268_n.jpg

Ainsi, le Kronprinsessan Victoria restera jusqu'en 1994 dans les eaux scandinaves, sur les lignes Göteborg-Frederikshavn puis Kiel-Göteborg et enfin Oslo-Frederikshavn à partir de 1988 sous le nom de Stena Saga, l'entité "Sessan" ayant totalement disparue. 

Le Prinsessan Birgitta changea quant à lui de nom dès 1983 afin d'être renommé St Nicholas pour la Sealink afin de servir la prometteuse ligne entre Harwich en Angleterre et Hook Van Holland près de Rotterdam. La Sealink (retrouvez l'Histoire détaillée de la Sealink)  qui est à la base un consortium créé par les chemins de fer britanniques, français, belges et hollandais afin de poursuivre les chemins de fer entre le Royaume Uni et le continent commence à battre de l'aile. En effet, avec la démocratisation des voyages en avion et surtout l'ouverture en 1994 du tunnel sous la Manche, les train-ferries n'ont plus un avenir aussi radieux et les ferries conventionnels prennent de plus en plus de place. En 1984 le gouvernement anglais privatisa la Sealink qui deviendra Sealink British Ferries et qui sera rachetée par Stena en 1991 pour devenir Sealink Stena Line. En 1996 le nom Sealink disparu pour laisser place à Stena Line ainsi qu'un nouvel opérateur français : SeaFrance.

Le St Nicholas, carte postale Sealink British Ferries

Le St Nicholas navigua sur la ligne anglo-hollandaise jusqu'en 1990, changeant de livrée au fur et à mesure de l'évolution de la Sealink. En 1990 il fut renommé Stena Normandy et rejoindra un port qu'il ne quittera que 20 ans plus tard, Cherbourg, sur la ligne Cherbourg-Southampton pour le compte de la Sealink Stena Line jusqu'en 1997.

Son jumeau, le Stena Saga que l'on avait quitté en 1994 en Scandinavie, sera transféré à son tour cette année la sur Harwich - Hoek Van Holland et sera rebaptisé Stena Europe. 

En 1997, les deux navires avec près de 20 années de navigation commencent à être obsolètes aux yeux de Stena qui doit alors trouver une solution. Le premier sera transféré chez Lion Ferry et renommé Lion Europe pour Karlskrona (Suède) - Gdynia (Pologne). En 1998 Lion Ferry fut ravalée par Stena Line (une de plus !) et le navire retrouva le nom de Stena Europe, toujours pour la Baltique où il navigua jusqu'en 2001.

Le Stena Normandy sera quant à lui renommé Normandy et affrété en 1997 à la Tallink. L'affrétement nétant pas reconduit par l'estonien l'année suivante, il passera chez Irish Continental Group, qui l'achètera définitivement en 1999 pour les lignes Irlande/France d'Irish Ferries.

246332807_1316736268747407_1616257209875399655_n.jpg

Le Stena Normandy, carte postale Sealink Stena Line

246015233_395443762275306_2909748165875374021_n - Copie.jpg

Le Stena Europe, Simplon Postcards, photographie Ian Boyle

2000-2021 : l'Irlande

Les deux navires qui naviguaient tous les deux au sein de la même compagnie furent donc séparés en 1999 mais continuèrent de fréquenter le même port irlandais, Rosslare pendant encore près de 10 ans.

En 2001 le Stena Europe quitta le port polonais de Gdynia afin d'être retransformé en ferry de jour (enlèvement de cabines) et rejoignit Rosslare en 2002 afin d'assurer le service de 4h entre Rosslare en Irlande et Fishguard au Pays de Galles. Le Stena Europe fut régulièrement remis au gout du jour, ses derniers gros travaux datant de 2019 aux chantiers Turcs de Tuzla lui permettant de poursuivre sa  belle carrière encore des années. 

Irlande - 2006 007.jpg
Irlande - 2006 011.jpg

Le Stena Europe à Rosslare

Après avoir été définitivement acheté par Irish Ferries en 1999, le Normandy navigua, d'abord sous pavillon irlandais puis chypriote, sur la ligne Rosslare-Cherbourg de février à novembre avec une desserte estivale en bretagne avec la ligne Rosslare-Roscoff. Les mois hivernaux étaient alors consacrés aux arrêts techniques et aux remplacements sur les lignes anglo-irlandaises. 

En 2007, le Normandy moins bien entretenu que son jumeau, commença à se faire vieux pour une ligne de 18h et Irish Ferries prit la décision de le remplacer dès 2008 par l'Oscar Wilde

 

En 2008 il sera racheté par le singapourien Equinox Offshore Accomodation qui l'affréta à FerryMaroc pour renforcer durant l'été 2008 la ligne Almeria-Nador. Il sera finalement rendu à son propriétaire dès l'automne puis sera rapatrié à Singapour dans l'attente de nouveaux contrats. Il fut finalement abandonné sur un quai singapourien pendant près de quatre ans, les fenêtres brisées laissant pénétrer l'eau de pluie à son bord, avant d'être envoyé en 2012 à la casse en Inde. A l'instar du Stena Europe qui traverse les décennies, le Normandy fut détruit prématurément après avoir à moitié coulé dans un port asiatique, lui qui n'avait déjà pas été accepté à sa livraison 30 ans plus tôt. 

Le Normandy à Roscoff

Le plan du Normandy et cartes postales Irish Ferries

D'une longueur de 149m et d'une largeur de 28m, le Normandy pouvait embarquer 2165 passagers et 450 véhicules. De mêmes dimensions, le Stena Europe peut embarquer 1400 passagers et 500 véhicules.

Tout connaitre sur l'Empire Stena ici.