Les SUPERFAST

Vous avez lu l’histoire des Visentini, comment ont-ils vécu, comment sont-ils morts ? ça vous a plu hein vous en demandez encore ? Eh bien écoutez l’histoire des Superfast.

 

Avec Superfast on touche une partie des compagnies grecques des années 2000 qui ont révolutionné le transport maritime de courte distance. Mais on ne va pas parler de la compagnie mais plutôt de tous les navires que l’on appelle les Superfast et qui est presque devenu un type de navire au même titre qu’un cargo mixte ou qu’un Cruise-ferry (Voir qu’est-ce qu’un Cruise-ferry).

DSC_0397.JPG

Le but du groupe Attica en 1993, est de proposer avec cette nouvelle compagnie un service ultra moderne et ultra rapide.  Ils rachetèrent également Strintzis Lines en 2000 et la renommèrent Blue Star, en en faisant une compagnie prospère.  Bref pour réduire les coûts de développement, ils décident de commander au chantier allemand Seebeckwerft AG de Bremerhaven des navires identiques en 1993, et en 1995, le Superfast I et II relient Ancône à Patras en moins de 20h, donnant un sacré coup de vieux à Anek et autres Minoan, qui réagissent l’année suivante avec les Mek Fosen. D’autres chantiers seront sollicités par la suite. Les moteurs sont des Wärtsilä NSD 12 ZA V40S, au nombre de quatre, très performants sur les 2 premiers navires, ou des Wärtsilä NSD16ZA4OS, qui sont de véritables monstres de 16 cylindres chacun permettant des vitesses de 30 nœuds. Pour contrer la réaction offensive de Minoan avec leurs high Speed Ferries ils décident de commander dès 1999 des navires encore plus évolués qui évolueront très peu (Superfast III à XII). Plus grands mais disposant des mêmes solutions techniques (moteurs identiques, etc…) S’ils ne se ressemblent pas de prime abord, jeter un coup d’œil à la cheminée finit par nous convaincre de leur filiation. Enfin en 2009 deux autres navires sont commandés (les I et II de nouveau, voir leur histoire ici) car les Superfast plus anciens sont revendus les uns après les autres. Les concurrents s’étant mis à niveau, la compagnie traverse des difficultés financières et cherche la diversification avec des lignes en mer du Nord en 2003, puis s’allie au Balte Tallink en 2006, et enfin à Anek en 2018. Aujourd’hui, seul le I, le II et le XI subsistent. Et les autres ? Eh bien voyons ça !

collection de l'Auteur
Collection de l'Auteur
Collection de l'Auteur

Liste des compagnies citées

Grimaldi Lines et Grimaldi Ferries : liaisons grecques et italiennes : voir Grimaldi Lines, l’histoire

 

Spirit of Tasmania : ligne entre l’Australie (Melbourne) et la Tasmanie.

 

Unity Lines : lignes entre la Pologne et la Suède.

 

Corsica Ferries : lignes entre la Corse, la Sardaigne l’Italie et la France.

 

Brittany Ferries : lignes entre l’Angleterre, la France, l’Espagne et l’Irlande.

 

Stena Lines : 1er compagnie de ferries et rouliers au monde. Europe du Nord, Baltique, mer d’Irlande.

 

Bimini Superfast : compagnie opérant de 2013 à 2016 des mini croisières au départ de Miami, USA.

 

Marine Atlantic : lignes canadiennes desservant le Labrador (Port aux Basques)

 

SNCM : compagnie française publique méditerranéenne, principalement la Corse. Dissoute en 2016.

 

Corsica Linea : linges entre le continent français, le Corse, et le maghreb.

Série 1, 1995

 

Ici 173m de long par 24 de large, 1300 passagers et 1800 m linéaires de fret roulant. Ce sont les balbutiements et l’aventure commence. Ils voguent à 27 nœuds. Ils sont construits chez Seebeckwerft AG à Bremerhaven.

 

Superfast I (1er)

 

1995 : Superfast I

2004 : revendu à Grimaldi Ferries : Eurostar Roma

2007 : Grimaldi Lines : Eurostar Roma

2010 : revendu à Unity Lines : Skania.

 

Superfast II (1er)

 

1995 : Superfast II

2003 : revenu à Spirit of Tasmania : Spirit of Tasmania III

2006 : revendu à Corsica Ferries : Mega express 4

2007 : ajout d’un module passagers arrière.

ME4

Série 2, 1998

 

Ici les navires changent d’aspect et le garderont pratiquement jusqu’au Superfast XII. Ils mesurent 194 mètres de long, embarquent 1400 passagers et 1800 mètres de fret roulant. Kvaerner Masa-Yards en Finlande, s’occupe de leur construction. Leurs moteurs passent à 16 cylindres chacun.

 

Superfast III

 

1998 : Superfast III

2002 : revendu à Spirit of Tasmania : Spirit of Tasmania II

 

Superfast IV

 

1999 : Superfast IV

2002 : revendu à Spirit of Tasmania : Spirit of Tasmania I

Spirit of Tasmania II, collection de l'Auteur

Série 3, 2001

 

Peu de modifications esthétiques mais une longueur portée à 204m. La capacité est augmentée à 1600 passagers et 1900 mètres linéaires. Ils sont assembles chez Howaldtswerke-Deutsche Weft AG à Kiel, en Allemagne.

 

Superfast V

 

2001 : Superfast V

2010 : Cap Finistère, Brittany Ferries.

 

Superfast VI

 

2001 : Superfast VI

2013 : Bimini Superfast.

2016 : Repris par Grimaldi Lines : Cruise Olbia

2021 : renommé Europa Palace

Série 4 : 2001

 

Subjectivement les plus élégants. 626 passagers et 2000 mètres linéaires de fret. Ici leur longueur est de 203m et leurs moteurs repassent à 12 cylindres. Ils sont conçus pour les lignes de la baltique et belges des suites des volontés de diversification et du partenariat avec Tallink.

 

Superfast VII

 

2001 : Superfast VII

2007 : repris par Tallink

2011 : repris par Stena Lines, renommé Stena Superfast VII, suppression de cabines.

 

Superfast VIII

 

2001 : Superfast VIII

2007 : repris par Tallink

2011 : repris par Stena Lines, renommé Stena Superfast VIII, suppression de cabines.

 

Superfast IX

 

2002 : Superfast IX

2007 : repris par Tallink

2008 : repris par Marine Atlantic

 

Superfast X

 

2002 : Superfast X

2007 : SNCM, renommé Jean Nicoli. Anek Lines puis Tunisia Ferries

2008 : retour SNCM. Vente à Sea France, renommé SeaFrance Molière, suppression des cabines.

2012 : repris par DFDS Seaways, renommé Dieppe Seaways

2015 : repris par Stena Lines, renommé Stena Superfast X

2020 : repris par Corsica Linea, renommé A Nepita.

Série 5 : 2002

 

Dernière série qui porte vraiment l’identité d’un vrai Superfast. On retombe à 199 mètres de long mais 1600 passagers. Ils sont construits en Allemagne à Flender Werft. Directement conçus pour la Méditerranée, ils perdent leur plage avant couverte et l'accès du garage pont 5 à l'avant, réservés aux pays du Nord. 

 

Superfast XI

 

2002 : Superfast XI, conservé depuis

 

Superfast XII

 

2002 : Superfast XII

2018 : vendu à Grimaldi Lines, renommé Cruise Ausonia.

Cap Finistere
Cruise olbia
Stena Superfast X
A Nepita
cruise ausonia
cruise ausonia
Superfast XII

Aujourd'hui, Superfast dispose de 2 sisterships Superfast I et Superfast II. Ici le II. 

Superfast II