Pétroliers et Gaziers

Nos Reportages :

DSC_0184.JPG
DSC_0160.JPG
DSC_0735.JPG
DSC_0933.JPG

Ils représentent encore plus d'un tiers du trafic maritime global. Les pétroliers sont les plus nombreux, et les VLCC (very large crude carrier) et ULCC(ultra) sont parmi les navires les plus imposants au monde. Ils peuvent transporter l'équivalent de deux mois de consommation de pétrole française ! Généralement ces navires effectuent une ligne directe sans escale, entre les pays producteurs et leur destinataires. Pour citer les compagnies les plus connues en occident, citons V.Ships, Euronav, Stena Bulk... Généralement armés au voyage, les sociétés de contrôle (Vetting) se chargent du bon respect des règles de sécurité et d'anti-pollution.

La compagnie Gazocéan compte des navires très pointus technologiquement, pour le transport du gaz naturel liquéfié. Il est transporté dans une cuve isotherme à des températures très basses (-162°), et se propulse grâce au principe du Boil-off. Les légères évaporations du gaz sont récupérées et servent de combustible au navire. La flamme pilote reste du gazole, mais le combustible du moteur est bel et bien du gaz naturel.

Global Energy
Global Energy

press to zoom
Global Energy
Global Energy

press to zoom
Global Energy
Global Energy

press to zoom
Global Energy
Global Energy

press to zoom
1/3

Le pétrole et la pollution 

Ancré dans le commun des mortels comme le parfait responsable du réchauffement climatique actuel, le transport maritime a hérité de cette fâcheuse image  alors qu'il ne dégage "que" 3,6% des émissions de gaz à effet de serre. De plus, le transport maritime  est a l'origine d'un bon nombre d'évolutions et se veut comme un bon élève de la transition énergétique et écologique. Une motorisation plus propre (gaz naturel, hybride, électrique, méthanol), un branchement électrique à quai  et un système de tri des déchets plus performant à bord d'un navire que dans un grand nombre de villes sont autant d'innovations visant à rendre le transport maritime plus propre.

Dans cette lutte permanente contre la pollution, c'est une compagnie Russe, SCF, qui tire son épingle du jeu en re-motorisant en premier toute sa flotte de transporteurs de pétrole brut au LNG (Liquified Natural Gas). Nombreuses sont les compagnies pétrolières (et pas que !) équiper leur flotte avec ce type de moteur. 

Les SCF Mendeleev Prospect et Vernadsky Prospect, tout deux propulsés au LNG, au Havre.

Le Eagle Brasilia et ses réservoir de GNL visibles en pontée.

Les Chimiquiers

Qu'ils soient au cabotage ou au long cours, les transporteurs de produits pétroliers raffinés représentent une large partie du transport de vrac liquide. Le Maritime va revenir petit à petit sur ces navires et surtout ces compagnies, qu'elles soient internationales ou alors sur des marchés régionaux spécifiques.

Stolt-Nielsen Limited, ces chimiquiers sophistiqués à retrouver ici